AOP Côtes du Rhône

Le Côtes-du-Rhône est un vin d’appellation d’origine contrôlée produit sur les rives droite et gauche du fleuve Rhône. Il s’agit d’une appellation régionale et son aire de production est très vaste.

Elle s’étant de Vienne au Nord, à Nîmes au Sud sur une distance d’environ 250 kilomètres pour une largeur Est-Ouest d’à peu près 70 kilomètres de part et d’autre du Rhône.

L’appellation est l’une des plus étendues et diversifiées de France, car elle englobe six départements : la Loire, le Rhône, l’Ardèche, la Drôme, le Vaucluse, et le Gard (ces trois derniers couvrant la plus grande partie des surfaces), et 250 communes.

Au commencement, il y a 300 millions d’années, le tumulte entre le massif Central et les Alpes forme une fosse d’effondrement comblée par la mer Méditerranée.

L’activité volcanique du Massif Central et les dépôts marins et fluviatiles le long de cette fosse forme petit à petit les reliefs que nous connaissons aujourd’hui comme les Dentelles de Montmirail ou encore le géant de Provence, le Mont Ventoux.

Progressivement avec le retrait de la mer Méditerranée, le terroir que nous travaillons aujourd’hui s’installe. 

Il est formé principalement de quatre types de roches : le Granit, la Silice Sablonneuse, le Calcaire et l’Argile.

Cette diversité des sols joue un rôle essentiel pour la vigne, et permet une large disparité des vins des Côtes du Rhône.

Au 1er siècle après JC, la vigne se développe dans la vallée du Rhône et fait concurrence aux vignobles italiens. Les Romains développent grandement le travail de la vigne, en donnant une grande impulsion à la formation de vignobles commerciaux comme celui de Donzère anciennement appelé Villa du Molard ou ceux autours de Vienne qui font l’objet d’une grande renommée.

L’effondrement de l’empire Romain marque un coup dur pour les vins de la vallée du Rhône, seuls ceux proches des ports de la Méditerranée et du Rhône Septentrional subsistent en approvisionnant Lyon et sa région. C’est l’influence de l’Eglise au Moyen-âge qui permet à la viticulture de redémarrer. Sous l’influence des Papes installés récemment en Avignon dans le Comtat Venaissin.

Les vignobles Avignonnais se voient insufflés un nouvel essor par la consolidation du port de Roquemaure (Gard) comme un grand centre d’expédition fluvial. La « Côste du Rhône » à la fin du XVIIème siècle devient alors le nom d’une circonscription administrative de la Viguerie d’Uzès (Gard) très réputée à l’époque.

En 1650, pour garantir leur provenance et leur qualité, les vins sont soumis à une réglementation, mais ce n’est qu’au XIXème siècle que la Côste du Rhône devient les Côtes du Rhône en s’étendant aux vignobles situés sur la rive Gauche du Rhône.

En 1930, le visionnaire Baron Le Roy vigneron à Châteauneuf-du-Pape porte la reconnaissance des caractéristiques des vins de la vallée du Rhône et obtient la dénomination de l’Appellation d’Origine Contrôlée validée en 1933.

En 1936, la notoriété acquise au fil des siècles est validée par les Tribunaux de Grande Instance de Tournon et d’Uzès.

 

Ces vins pourraient vous intéresser

L'Amarante

Côtes du Rhône

L'Amarante

Côtes du Rhône







Roca Fortis Rouge

Côtes du Rhône

Roca Fortis Rouge

Côtes du Rhône





Cuvée d'Antan

Côtes du Rhône

Cuvée d'Antan

Côtes du Rhône





Les Mésanges

Côtes du Rhône

Les Mésanges

Côtes du Rhône





Liscardinal

Côtes du Rhône

Liscardinal

Côtes du Rhône





Domaine du Grand Belly

Côtes du Rhône

Domaine du Grand Belly

Côtes du Rhône





Roca Fortis Blanc

Côtes du Rhône

Roca Fortis Blanc

Côtes du Rhône





Le Monarque blanc

Côtes du Rhône

Le Monarque blanc

Côtes du Rhône





Le Monarque rosé

Côtes du Rhône

Le Monarque rosé

Côtes du Rhône